Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Deux éditeurs chinois de logiciels s'unissent pour créer un nouveau système d'exploitation national
Qui devrait s'inspirer de Kylin et NeoKylin, des dérivés de FreeBSD et Linux

Le , par Patrick Ruiz

23PARTAGES

11  0 
Les deux entreprises sont China Standard Software Co., Ltd. (CS2C) et Tianjin Kylin Information Ltd. Co. (TKC), deux éditeurs chinois de logiciels qui ont des liens connus avec le gouvernement. En effet, Tianjin Kylin Information Ltd. Co. (TKC) est le créateur de Kylin, un système d’exploitation développé (en s’appuyant sur FreeBSD) pour l’armée chinoise et présenté pour la première fois en 2007. China Standard Software Co., Ltd. (CS2C) pour sa part est à l’origine de NeoKylin, un produit d’un partenariat avec la National University of Defense Technology ; NeoKylin s’appuie sur le noyau Linux et est le plus populaire des deux OS avec des versions pour desktops, serveurs et systèmes embarqués sous licences commerciales et libres. Lors du lancement des superordinateurs Tianhe-1 et Tianhe-2 en 2010 et 2013 de façon respective, c’est NeoKylin qui a fait office de système d’exploitation.

CS2C et TKC envisagent de créer une nouvelle société dans laquelle ils deviendront investisseurs. C'est au sein de cette dernière que le nouveau système d'exploitation sera développé. La nouvelle société s'occupera du développement du nouveau système d'exploitation, des décisions technologiques, du marketing, de la gestion de la marque, des finances et des ventes. CS2C et TKC ont eu une entente verbale sur un plan d'investissement. Les deux entreprises procéderont à la signature d’une entente officielle à l’avenir. Les versions actuelles de Kylin et NeoKylin serviront de base pour le nouveau système d'exploitation. Signe de la fusion entre les deux : le nouveau système d'exploitation combinera le logo actuel de Kylin OS et le logo NeoKylin OS. Les deux entreprises n’ont pas encore dévoilé le nom du nouvel OS.


Rappel du contexte : sur la Chine, il souffle un vent d’incitation à l’utilisation des technologies locales. En effet, il n’y a pas une semaine qu’il a été demandé aux bureaux gouvernementaux de supprimer tout le matériel et les logiciels de conception étrangère. À mi-parcours de l’année qui s’achève, la nouvelle selon laquelle l’armée chinoise envisage d’arrêter de faire usage de Windows comme système d’exploitation a filtré. Dans ce dernier cas, les responsables militaires chinois ont décidé de se passer de Linux aussi. De même que ce que projettent de faire China Standard Software Co., Ltd. (CS2C) et Tianjin Kylin Information Ltd. Co., il est question de développer un système d’exploitation national.

Grosso modo, la manœuvre est destinée à s’extirper de la dépendance aux technologies américaines en pleine guerre commerciale USA – Chine. Depuis la mi-novembre, l’administration Trump a publié un nouvel arrêté qui prolonge de 90 jours (désormais jusqu’en février 2020) « ;la période de grâce ;» durant laquelle elle autorise les entreprises américaines à faire des affaires avec l’entreprise chinoise Huawei Technologies. Les entreprises de technologie américaines ont donc obtenu le feu vert de Washington pour reprendre leurs affaires avec le constructeur de smartphones Huawei Technologies Co., mais il est peut-être trop tard : l'entreprise construit actuellement des smartphones sans puce américaine. D’après des retours de UBS et Fomalhaut Techno Solutions, le dernier Mate 30 de Huawei dévoilé en septembre ne contenait aucune puce de fabrication américaine. Ainsi, le décret de l’administration Trump de la mi-mai n’aurait eu pour effet que d’amener Huawei à progresser dans la réduction de sa dépendance aux sociétés américaines.

C’est sur le plan du soft que le géant chinois de la filière technologique continue de peiner… En effet, Huawei a dévoilé HarmonyOS (son OS propriétaire) en août comme une alternative à Android de l’Américain Google. Dans une note d’information parue il y a peu, le constructeur chinois annonce son intention d’équiper davantage de ses produits avec son système d’exploitation. Toutefois, il semblerait que les smartphones, les ordinateurs et les tablettes de la marque qui figurent pourtant parmi ses produits les plus populaires ne soient pas concernés. Tout porte donc à croire que le système d’exploitation mobile de la filiale d’Alphabet et ses logiciels/services associés (Gmail, Google Pay, Play Store…) seront encore présents l’année prochaine au sein de la flotte de smartphones et tablettes produite par Huawei. Et même si l’entreprise chinoise a fait quelques tentatives dernièrement afin de montrer qu’elle pouvait commercialiser des ordinateurs livrés de façon native avec un système d’exploitation autre que Windows - en mettant notamment en avant les distributions basées sur Linux -, il est évident qu’au vu de la popularité dont jouissent actuellement les solutions logicielles développées par des poids lourds comme Microsoft ou Google, les GAFAM restent encore des partenaires incontournables pour le géant chinois.

Les plaintes que les développeurs chinois ont formulées à propos du compilateur Ark de Huawei sont un indicateur de ce que Huawei a encore du chemin à parcourir avant de disposer d’un produit (système d’exploitation) à la hauteur des attentes qu’on placerait de façon légitime sur lui en pareille période. En effet, le compilateur Ark conçu pour accélérer le portage d’applications Android sur HarmonyOS ne serait même pas finalisé à moitié.

Ce serait peut-être vite aller en besogne que de s’interroger sur la capacité de la Chine à atteindre son objectif d’indépendance vis-à-vis des USA en matière de technologie. Seulement, le passé de Kylin n’aide pas à éviter de se lancer sur cette voie : le système d’exploitation a pris un grand coup en 2016 quand un étudiant chinois surnommé Dancefire a révélé que les créateurs de Kylin ont copié de gros morceaux de code de FreeBSD v5.3, ce, avec peu ou pas de modifications, les similarités allant jusqu’à 99,45 % entre les deux projets.

Sources : notes de la conférence de presse

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Huawei dépose une marque de système d'exploitation dénommée Hongmeng OS après les sanctions US
Le système d'exploitation de Huawei sera plus rapide qu'Android et MacOS, d'après Ren Zhengfei, le PDG de Huawei
Huawei encourage les développeurs à publier des applications sur sa vitrine de téléchargement AppGallery, suite à l'interdiction américaine
Google met en garde la Maison Blanche contre le bannissement de Huawei : un fork d'Android est un risque de sécurité pour les USA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 14/12/2019 à 9:22
Qu’en pensez-vous ?
Que la chine tente de se donner les moyens et qu'elle a raison de vouloir absolument une technologie indépendante de l'occident si elle ne veut pas se faire bouffer, contrairement à l'europe qui est encore actuellement sous l'emprise des USA... et qui se fait continuellement dépouiller sans vraiment réagir.
9  3 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 14/12/2019 à 10:38
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
C'est pratique, comme toutes les technologies seront locales, on pourra s'assurer de mettre des backdoors dans toutes, et ainsi détecter très facilement tous les dissidents politiques avant même qu'ils partent manifester.

La Chine est sur une pente glissante très savonneuse, et risque bien de nous entraîner avec elle…
Et si c'était l'occident l'exemple mais que le chine fait la même chose avec moins de subtilité ?

C'est pas depuis le gouvernement hollande que les écoutes téléphonique n'ont plus besoin d'une autorisation légale pour être effectué ?
La seule différence avec la chine c'est qu'en occident les militaires ont la fâcheuse tendance à refuser d'ouvrir le feu sur les civils de leur propre pays sinon le reste c'est kiff kiff.

Et pour ce qui est des backdoors, les services ont déjà corrompu les OS depuis bien longtemps. C'est pas parce que le politicard moyen demande des backdoors pour son propre usage qu'il n'en existe pas déjà
5  2 
Avatar de xXxNeWgEnErAtIoN
Inactif https://www.developpez.com
Le 14/12/2019 à 11:03
Faut quand même être sacrément de mauvaise fois pour comparer la France et la Chine, en Chine des gens disparaissent du jour au lendemain, c'est très loin d'être le cas ici.

T'aurais pas le droit de critiquer la Chine en Chine, donc arrête un peu.
5  2 
Avatar de JackIsJack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/12/2019 à 12:05
Quel gigantesque gachi si chaque pays commence à créer son OS national !
Adieu l'interopérabilité...
Le métier d'informaticien technos débile qui recopie du code pour des raisons purement technique ne risque pas de s'éteindre...
3  1 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 14/12/2019 à 11:36
Citation Envoyé par xXxNeWgEnErAtIoN Voir le message
Faut quand même être sacrément de mauvaise fois pour comparer la France et la Chine, en Chine des gens disparaissent du jour au lendemain, c'est très loin d'être le cas ici.

T'aurais pas le droit de critiquer la Chine en Chine, donc arrête un peu.
Va dire ça aux éborgnés et aux éclopés qui ont osé critiquer le gouvernement, effectivement ils ont droit de parler mais c'est pas pour ça qu'on les laisse faire et qu'on ne cherche pas à les discréditer par n'importe quel moyen (de plus en plus violemment).
4  3 
Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/12/2019 à 15:52
Qu’en pensez-vous ?

Que c'est rassurant pour un pays de ne pas vouloir être dépendant des desiderata de Donald .
Que la Chine va réussir à mettre en place ce que l'on essaie de faire en Europe à coup de subventions perdu depuis bien 15 ans, à savoir créer un OS souverain (à 28, bientôt 27 et avec le vent dans le dos ).

Et pour ceux qui s’excite concernant les Gouvernements et leurs Politiques (qui n'est pas le sujet du poste ), j'ai envie de leurs dire que chacun fait selon ses intérêts quelque soit le Pays.
Globalement, il est cependant indéniable que l'on a tous perdu en libertés quelque soit l'endroit où l'on vie et ce, aussi bien en France qu'en Chine, ...etc.




/!\ Si vous souhaitez rester dans le cadre de cet article, ne lisez pas ce qui suit

Ce n'est pas comparable, mais imaginez si la Chine permettait la moitié de ce que la France tolère de ses citoyens.
Vous vous retrouveriez avec quoi, 5 Millions de gilets jaune, ce serait forcement plus violent et plus déstabilisant, question de proportions / géographie.
Alors, je ne cracherais pas si vite sur la Chine si j'étais vous, ils font comme ils veulent chez eux et en France, comme ailleurs.
Forcement ça crée des injustices / inégalités, mais d'un vous n'avez pas voix au chapitre (moi non plus ) et de deux admettons que vous aillez votre mot à dire, vous feriez quoi exactement à leur place qui serait tellement mieux ?
Là ou je vois de vrai choses répréhensibles et cela quel que soit le pays, c'est plutôt dans la captation des richesses par des personnes déjà bien servies à la base.
2  1 
Avatar de frenchlover2
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 14/12/2019 à 15:35
Le meilleur choix pour la Chine et je crois que le monde a besoin de ça , c'est react os for china
0  0 
Avatar de frenchlover2
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 14/12/2019 à 15:45
A cause de Donald Trump , les consommateurs finaux vont souffrir a cause d'incompatibilité des logiciel chaque constructeurs fais ce qu'ils veut et installe ce qu'il veut c'est le bordel voilà
0  0 
Avatar de phil995511
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/12/2019 à 11:14
Et bien c'est cool, peut-être que grace a la Chine Linux qui a toujours été boycotté par les grosses firmes US va enfin prendre son envol Je croise les doigt quoi qu’il en soit.
0  0 
Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/12/2019 à 23:43
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Et bien c'est cool, peut-être que grace a la Chine Linux qui a toujours été boycotté par les grosses firmes US va enfin prendre son envol Je croise les doigt quoi qu’il en soit.
Si seulement .
Le problème vient également des accords de licences de ces firmes avec MS et leurs fournisseurs.
Le système les avantages tellement, qu'a moins d'y être forcé, ça ne risque pas d'arriver.
En l’occurrence, il serait très capable de vendre du Linux uniquement en Chine pour ne pas déstabiliser leur modèle économique en place et garantir leurs parts du gâteau dans le marché chinois.
Vous savez bien à quoi on reconnait les cons, d'après M. Audiard ().
0  0