Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Covid-19 : Spot le robot rappelle aux visiteurs de parcs à Singapour de respecter les mesures de distanciation
Et enregistre une nouvelle utilisation après celle de la série « la guerre des mondes »

Le , par Patrick Ruiz

36PARTAGES

7  0 
C’est le résultat d’une initiative conjointe du Conseil des parcs de Singapour et d’un groupe au sein duquel on retrouve l’agence des technologies de la cité-État. Depuis le 8 mai dernier, Spot le robot contribue aux efforts de respect de la distanciation dans les parcs, jardins et réserves naturelles. La manœuvre va dans un premier temps durer deux semaines au cours desquelles le robot va couvrir une distance de trois kilomètres dans une des sections du parc de Bishan-Ang Mo Kio, ce, aux heures creuses. En cas de succès, elle sera ensuite étendue aux heures de pointe et à d’autres espaces sous la responsabilité du Conseil des parcs de Singapour et des conseils municipaux.

Spot est contrôlé à distance, ce qui réduit les effectifs nécessaires aux patrouilles dans le parc et minimise les contacts physiques entre le personnel, les ambassadeurs bénévoles et les visiteurs du parc. Le robot est équipé de capteurs pour détecter les objets et les personnes se trouvant sur son chemin. Ses algorithmes intégrés permettent la détection d’un objet ou d’une personne à moins d'un mètre de proximité afin d'éviter toute collision. Spot est néanmoins accompagné d’un agent de parc au moins pendant la période d'essai pour remplir l’un de ses rôles : diffuser des messages en lien avec le respect des mesures de distanciation. En effet, une autre de ses tâches est d’estimer le nombre de visiteurs dans le parc. Le robot n’est pas sur roues, mais sur quatre pattes comme un chien. Les autorités de Singapour justifient leur choix : le robot fonctionne mieux sur divers terrains et esquive les obstacles plus aisément, ce qui le rend idéal pour une utilisation dans les parcs et jardins.


L’utilisation du robot Spot fait suite à la mise en place d’un portail web qui permet à ses utilisateurs de chercher un parc près de chez eux et de vérifier le niveau de fréquentation avant de quitter leur maison. C’est le type d’applications que l’on conçoit en principe dans le souci de préserver la vie privée de ceux qui en font usage. C’est l’un des problèmes que pose le robot Spot puisqu’il a la capacité de prendre des images de tiers. Les autorités en charge du déploiement se sont voulues rassurantes à ce propos : les caméras qui équipent le robot ne sont pas en mesure de suivre ou de reconnaître des individus spécifiques. De plus, aucune donnée personnelle ne fera l’objet d’enregistrement.

En tout cas, Spot enregistre une nouvelle utilisation après celle de la série télévisée « la guerre des mondes » où son pas de course canin impressionne par son réalisme.


Celle-ci est complémentée par des moyens technologiques supplémentaires. Au total, 30 drones sont également déployés dans certains parcs et zones naturelles. La manœuvre permet de fournir aux agents un point d'observation élevé. Ils glanent ainsi des informations sur les visiteurs en complément des observations au sol, ce qui leur donne une meilleure idée de la densité des visiteurs dans des zones spécifiques.

Ce n'est pas la première fois que de tels moyens technologiques sont utilisés pour rappeler au public les mesures de distanciation sociale. Des drones et robots ont été déployés en Chine et aux États-Unis pour l’atteinte d’objectifs similaires dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus.

La nature contagieuse de la pandémie ouvre aux fabricants de robots de nouvelles possibilités de déployer leurs créations. Spot par exemple fait aussi l'objet d'essais dans les hôpitaux pour aider au traitement du coronavirus. Grosso modo, les fabricants de robots de livraison affirment que la demande pour leur technologie a grimpé en flèche ces dernières semaines.

Source : agence des technologies du gouvernement de Singapour

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Voir aussi :

IA contre le coronavirus : un nouveau consortium de scientifiques va utiliser l'IA et certains des supercalculateurs les plus avancés, pour endiguer les pandémies actuelles et futures
Coronavirus : un service hospitalier 100 % robotisé vient d'ouvrir en Chine, dans un ancien centre sportif de Wuhan
Le Covid-19 peut-il accélérer la recherche en robotique dans le but de lutter contre les maladies infectieuses ? Oui, selon un groupe d'experts en robotique
La robotisation s'intensifie au niveau mondial, la Fédération Internationale de la Robotique nous présente les pays les plus automatisés au monde
L'IA et la robotique vont générer près de 60 millions d'emplois de plus qu'elles en détruiront d'ici 2022, selon un rapport du World Economic Forum

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !