IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple ajoute deux nouvelles voix à son assistant vocal Siri,
Et ne propose plus de voix féminine comme choix par défaut

Le , par Bruno

28PARTAGES

5  0 
Siri est un assistant vocal qui fait partie des systèmes d'exploitation iOS, iPadOS, watchOS, macOS et tvOS d'Apple Inc. Par le passé, cet assistant vocal proposait par défaut aux utilisateurs une « voix féminine ». Ce qui a fait couler beaucoup d'encre et de salive ces dernières années. En réponse à l’interpellation de certains utilisateurs, Apple a annoncé mercredi l’ajout de deux nouvelles voix à son assistant virtuel Siri et la suppression de la sélection par défaut de la « voix féminine ». Avec cette mise à jour, les utilisateurs d’Apple ont maintenant la possibilité de choisir lors de la configuration de leur appareil entre une voix masculine et une voix féminine.

« Nous sommes ravis de l'ajout de deux nouvelles voix Siri pour les anglophones et la possibilité pour les utilisateurs de Siri de choisir la voix qu'ils souhaitent lorsqu'ils configurent leur appareil », a déclaré un porte-parole d'Apple dans un communiqué. « Cela s'inscrit dans la continuité de l'engagement de longue date d'Apple en faveur de la diversité et de l'inclusion, grâce aux produits et services conçus pour mieux refléter la diversité du monde dans lequel nous vivons », a-t-il ajouté.

Les stéréotypes de genre parmi les assistants vocaux tels que Siri d’Apple, Alexa d'Amazon et l'Assistant Google sont depuis longtemps une préoccupation. En 2019, un rapport des Nations unies a averti que les assistants vocaux perpétuent l'idée selon laquelle « les femmes sont des aides obligeantes, dociles et désireuses de plaire, disponibles en appuyant sur un bouton ou avec une commande vocale ». L'assistant Google et Alexa, l'assistant d'Amazon, utilisent tous deux par défaut des voix féminines pour les anglophones.

Assistants vocaux et vie privée

Devenus incontournables depuis quelques années, les assistants vocaux sont en passe d’ouvrir une nouvelle ère d’utilisation des outils numériques qui nous entourent, de notre téléphone à notre téléviseur, en passant par notre véhicule ou nos équipements électroménagers. De tels dispositifs pourraient susciter un réel progrès en matière d’inclusion numérique et sociale. Toutefois, ces avancées indéniables ne doivent cependant pas occulter les questions que les assistants vocaux posent du point de vue de la protection des données, notamment de la transparence du fonctionnement de leur système.

Pour Guillaume Champeau, directeur de l’éthique et des relations publiques chez Qwant, l’arrivée des assistants vocaux pose de nouvelles questions éthiques. « En tant qu’utilisateur, nous devons réfléchir aux impacts que ces actes peuvent avoir. Une enceinte connectée nous écoute 24/7, avec des enregistrements de notre voix qui sont envoyés et stockés sur les serveurs des compagnies lorsque l’on annonce un "trigger" comme ok Google ou dis Siri. Parfois, des bogues peuvent arriver et garder des enregistrements de toute une journée », a déclaré Guillaume Champeau.

En mai de l’année dernière, Thomas Le Bonniec, un ancien employé de Globe Technical Services, un sous-traitant d’Apple basé en Irlande, révèle qu'Apple pourrait toujours enregistrer et transcrire les conversations entendues par Siri sur ses téléphones, bien qu'elle ait promis de mettre fin à la pratique. Dans une lettre rendue publique et envoyée aux autorités de protection des données en Europe, Thomas Le Bonniec a exprimé sa frustration sur le fait que, malgré la révélation en avril 2019 qu'Apple avait engagé des centaines de personnes pour analyser les enregistrements effectués à l’insu des utilisateurs de ses produits, rien ne semble avoir changé.

Selon la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), pour les principaux fournisseurs d’assistants vocaux, en particulier les grands acteurs du numérique dont l’activité repose sur l’exploitation des données à caractère personnel de leurs utilisateurs, il ne s’agit là que d’un nouveau vecteur de collecte des données. Principalement destinés au domicile pour contrôler des objets connectés, des services de divertissement ou des applications domotiques, les appareils dotés d’un assistant vocal se retrouvent au cœur de la vie du foyer.

Bien souvent, il est nécessaire de créer un compte utilisateur pour pouvoir profiter pleinement des options proposées par l’assistant. Les grands constructeurs proposent ainsi de lier directement les échanges avec leurs assistants à des comptes utilisateurs déjà existants pour utiliser leurs produits (e-mail, agenda, magasin en ligne, etc.). Ainsi, le profil des utilisateurs se trouve alimenté (dans le cas d’un nouveau compte) et complété (dans le cas d’un compte existant) par les différentes interactions de l’utilisateur avec l’assistant : habitudes de vie (heures de lever et de coucher), réglages du chauffage, goûts culturels, achats passés, centres d’intérêt, etc.

En permettant ainsi d’enrichir les informations déjà existantes sur un utilisateur, il est possible de mettre en œuvre des campagnes publicitaires plus ciblées, d’offrir des propositions commerciales plus fines et corrélées aux informations collectées, etc. Un tel positionnement fait cependant apparaître une tension entre la mise en œuvre d’un modèle de profilage centré sur l’individu et le caractère potentiellement très collectif de l’assistant.


Les changements apportés à Siri sont déjà disponibles dans la version bêta d'iOS 14.5 d'Apple, et prendront effet pour ceux qui configurent un nouvel appareil Apple lorsque la mise à jour logicielle sera déployée plus tard cette année. L'iOS 14.5 d'Apple sera une mise à jour majeure pour les iPhone. En plus des nouvelles voix, elle ajoutera la possibilité de déverrouiller un téléphone avec un Apple Watch et inclura un changement de confidentialité restreignant l'accès à l’identifiant d’un appareil que les annonceurs pour mobiles utilisent.

Et vous  ?

Utilisez-vous un assistant vocal ?

Quel est votre avis sur cette mise à jour de Siri, l'assistant vocal d'Apple ?

Quelles sont vos attentes ?

Voir aussi :

Alexa vous a espionné tout ce temps, selon Geoffrey Fowler, mais toutes les données sauvegardées ne serviraient qu'à rendre l'IA plus intelligente

Apple continue d'enregistrer les conversations entendues par Siri malgré sa promesse d'arrêter d'après l'un de ses anciens sous-traitants qui s'insurge contre le manque de réaction des autorités

Siri : Apple présente ses excuses pour avoir laissé des sous-traitants écouter des enregistrements, certains s'étaient amusés à retrouver l'identité des utilisateurs

Les travailleurs d'Amazon écoutent ce que vous dites à Alexa, son assistant vocal intelligent et en parlent dans un forum de discussion interne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !