l'Amiga 1000 sortait il y a 30 ans...
Un billet de sazearty

Le , par RyzenOC, Membre averti
Véritable révolution technique, l'Amiga 1000 a été commercialisé par Commodore le 23 juillet 1985 aux États-Unis. Il y a trente ans jour pour jour.

S'il n'en reste plus grand-chose aujourd'hui, la série des micro-ordinateurs Amiga a fait les beaux jours de la société Commodore et de nombreux joueurs du milieu des années 80 au début des années 90. Le 23 juillet 1985, le premier micro-ordinateur de la gamme - l'Amiga 1000 - était commercialisé par Commodore.

En 1982, Jay Miner - alors employé chez Atari - fonde la société Hi-Toro - rapidement rebaptisée Amiga Corporation - avec pour objectif la création d'un ordinateur personnel autour du micro-processeur vedette de l'époque, le Motorola 68000. La genèse d'une telle machine est complexe et si les avancées sont palpables - les prototypes font sensation à tous les salons -, les fonds manquent rapidement. En août 1984, c'est finalement le rachat par Commodore qui sauve la société et ses projets.

L'Amiga 1000 est donc architecturé autour d'un Motorola 68000 cadencé à 7,09 MHz / 7,16 MHz et épaulé par 256 Ko de mémoire vive. Plus original, le microprocesseur est appuyé par un chipset novateur, l'OCS. Celui-ci regroupe trois puces baptisées Agnus, Denise et Paula. Trois puces qui permettent d'obtenir des performances graphiques et sonores très en avance sur leur temps.

Lancé à près de 1300 dollars sur le marché nord-américain, l'Amiga 1000 rencontra un certain succès, mais il fallu attendre encore deux ans pour que la marque Amiga s'impose réellement. La sortie de l'Amiga 500 - proposé à moins de 700 dollars - a permis de démocratiser la machine et de convaincre les développeurs de se pencher sur son cas.

Plusieurs modèles ont ensuite suivi - Amiga 500+, Amiga 600 - et une gamme professionnelle a aussi vu le jour - Amiga 2000, Amiga 3000 -, mais Commodore eu toutes les peines du monde à renouveler le succès de l'Amiga 500. En 1992, la société tenta un bond technologique avec les Amiga 1200 / 4000, mais l'essor des « compatibles PC » comme on les appelait à l'époque mis un terme aux ambitions de Commodore qui fit banqueroute en 1994.

Diverses tentatives pour faire renaître la marque Amiga ont toutes échoué. Aujourd'hui, il ne nous reste plus que ces souvenirs de nombreuses heures passées sur ces titres mémorables...


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster un commentaire

Avatar de zecreator zecreator - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 05/11/2015 à 23:02
Le Workbench était fabuleux, la machine formidable, les jeux d'une qualité vraiment top. Et une sacré communauté de demomakers très active à l'époque.
Sans doute mes meilleurs moments en informatique. L'Amiga restera pour moi comme LA machine qui a scellé à tout jamais ma passion du code...

Bon anniversaire mon petit Amiga !
Avatar de SpiceGuid SpiceGuid - Membre émérite https://www.developpez.com
le 12/11/2015 à 8:31
Incroyable pour l'époque
Mais très cher aussi, il a fallut attendre longtemps avant de s'équiper avec un A1200 + disque dur.

Il y a bien des tentatives à la fois commerciales (AmigaOS4 & MorphOS 3) et libres (AROS) de raviver la flamme. Cependant il ne faut pas se faire d'illusions, sans protection mémoire et sans capacité multi-cœur il n'est plus possible que de faire appel à la nostalgie.

L'Amiga vivra mais il mourra avec nous
Responsable bénévole de la rubrique Systèmes : chrtophe -